Tous mes romans

  • A l’encre de tes yeux : un roman épistolaire, romance et policier.
    À Mulhouse, le dimanche 2 janvier 2000, un certain Arthur correspond pour la première fois de l’année avec son meilleur ami de toujours, Maximilien. Au milieu des nombreuses références au début du XXIe sicèle, se trouvent aussi des secrets et des non-dits.

  • Atrocités : T1- En milieu hostile : de la SF post-apocalyptique en réécriture complète.
    Wendell, Reena, Ian, Novée et Darius viennent de milieu différents mais ont tous un point en commun : la survie.

  • Balade d’identités : drame fantastique avec un soupçon d’épistolaire
    William doit surmonter une terrible perte. Seul avec ses souvenirs, il se découvre un bien curieux pouvoir en touchant une carte d’identité qui n’est pas la sienne. Il peut prendre l’apparence de l’individu sur la dite carte et ainsi oublier sa propre existence.

  • Bloody Mary et la Lavandière de nuit : horreur, en cours de réécriture pour cause d’agrandissement de background.
    Vous regrettez de ne pas ressentir un sentiment de peur, d’horreur et d’effroi durant la lecture ? Vous voudriez un écrit qui vous provoque des cauchemars à n’en plus finir ? Peut-être alors que cette histoire est faite pour vous…

  • Cluedo PAen : qui a tué Monsieur Dé ? : absurde, écrit spécial forum Plume d'Argent
    Le 1er décembre 2015, un certain Monsieur Dé a été assassiné. Les suspects sont nombreux… Mais nous pouvons être rassurés : les détectives enquêtent, les médecins légistes sont à l’affût et les journalistes partent à la pêche aux informations. Nul doute que nous aurons le fin mot de l’histoire : qui a bien pu tuer Monsieur Dé ?

  • La Légende des Maîtres du Destin : fantastique, projet qui sera repris un jour.
    Anthony Walkins, écrivain en panne d’inspiration, a la surprise de recevoir un mystérieux cadeau qui pourrait remédier à son problème. Devrait-il vraiment se remettre à l’écriture sans se poser de questions ? Rien n’est moins sûr. Ce présent anonyme pourrait bouleverser sa vie et le projeter dans une nouvelle vie, une vie qu’il ne sera pas le seul à mener. Mais tout cela ne sera pas sans dangers.

  • Les oiseaux se cachent pour souffrir (ancien “Amnesia”) : drame
    Une quadragénaire trouve un homme inconscient sur une plage. Désorienté, il semble ne plus se souvenir de rien. Elle le reconnaît parfaitement mais ne dit rien. Elle propose même de le soigner chez elle. Quelles sont les intentions de Leslie Moore ? Que s’est-il passé entre eux pour que la vérité ne soit pas une option ?

  • Mais où est donc Ornikar ? (saga) T1- Les deux sans-sous : fantasy absurde
    Véra est désespérée. À dix-neuf ans, elle rêve de parcourir le monde et de suivre les traces de son père, déclaré mort en expédition il y a quinze ans. C’est alors qu’elle décide de fuguer et de fuir l’autorité de sa mère pour accomplir ses rêves de voyage. Madame Brillance, une voyante hors du commun qu’elle rencontre dans le parc municipal de Bescherelle-sur-Mer, est très claire à ce sujet : elle va rencontrer le grand amour si elle cherche Ornikar.
    Ornikar ? Quel curieux prénom ! Mais où est donc Ornikar ?
    La jeune femme n’a jamais voyagé de toute sa vie. Cela ne l’empêche pas de se sentir prête à passer au peigne fin toutes les villes du Livre. Même si les noms de ces villes semblent farfelus. Même si elle n’a pas choisi le meilleur des guides pour lui prêter main forte. Même si une partie d’elle craint ce grand saut dans l’inconnu, elle qui n’est habituée qu’aux escapades dans la bibliothèque municipale de sa ville natale. Même si le danger n’est pas loin et que les imprévus vont être nombreux sur son chemin.


  • Non de noms : full-dialogue terminé
    Une jeune femme semble avoir perdu la mémoire. Elle ne reconnaît pas son prétendu mari… Est-ce son prétendu mari ? Est-ce une amnésique ? Ce n’est pas dit que la psychologie et les services administratifs aident vraiment à résoudre le problème…

  • Parole aux livres en vadrouille : full-dialogue
    Si, jusqu’à présent, les livres se sont tus, il est grand temps que les choses changent… Tous auront voix au chapitre !

  • Plus belle la psychopathie : fantastique, humour
    Les psychopathes ont aussi la vie difficile : pendant que certains étudient pour devenir le parfait psychopathe, d’autres ont fini à l’asile ou au Psycho Pôle Emploi. Heureusement, le groupe de soutien pour psychopathes anonymes va aider ces individus à remonter la pente !

  • Vie Alphabétique : roman à contraintes terminé.
    Alphabet. Beaucoup de folie. Certaines contraintes. Des idées. En vrac. Fiction du début à la fin. Grand n’importe quoi. Habilement écrit. Illustre comédie. Journal d’un fou. Kidnapping de cerveau. Loufoque à souhait. Miracle romanesque capable de tenir debout. Nec plus ultra alphabétique. Oubli de la réflexion. Partant dans tous les sens. Quand il n’y a plus d’absurde, on en redemande.Rien de simple. Sérieusement ! Tout avec légèreté. Un peu trop, peut-être ? Voyez par vous-mêmes ! Walkman aux oreilles. Xylophone en fond sonore, sinon. Yo-yo dans la main gauche, si vous préférez. Z’avez plus qu’à trouver un moyen de survivre à la lecture !
    Roman à contraintes de vingt-six chapitres, Vie alphabétique joue méticuleusement avec les premières lettres de toutes ses phrases…


  • Zugzwang : drame
    Dans la ville de Roswell, en Géorgie, Wyatt Mathis fête son quinzième anniversaire, entouré de sa famille. Mais le bonheur n’est pas au rendez-vous pour autant. Comment être heureux au sein d’une famille qui vous rejette avec violence et qui refuse d’accepter qui vous êtes ? Déterminé à survivre dans cette ambiance glaciale et électrique jusqu’à sa majorité, l’adolescent doit pourtant faire face à un terrible événement qui vient perturber le cours de son existence… Désormais, il va devoir survivre dans un environnement inconnu encore plus hostile et tout faire pour rester en vie.
    Treize ans plus tard, Wyatt Mathis est devenu Wyatt Jenkins. Serveur dans un restaurant new-yorkais, le jeune homme est plus déterminé que jamais à laisser son passé, son ancienne vie et ses traumatismes de côté. Mais peut-on tout surmonter sans voir son passé ressurgir à l’improviste ?



Commentaires